baloup5

Clément Baloup naît 1978 à Montdidier dans la Somme, d’un père d’origine vietnamienne et d’une mère du nord de la France. De son enfance entre la Corse, Tahiti et la Guyane française, il garde le goût des voyages et des folkores du monde. Sa grande sœur l’initie à la bande dessinée très tôt et il ne tarde pas à se fasciner pour les œuvres de Spiegelman, Guibert ou Mizuki.

Il entre à l’école des Beaux-Arts d’Angoulême en 1997 et y rejoint la section BD. Ces cinq années en Charente enrichissent tant sa perception que sa pratique de la bande dessinée. En 2000, il monte avec ses colocataires « La Maison qui pue », un collectif touche-à-tout qui lui permet de publier ses premières planches.

Un éclectisme que Clément Baloup a conservé puisque, outre ses travaux intimistes (Un Automne à Hanoï et Quitter Saigon), ce jeune auteur marseillais a également réalisé les scénarios d’œuvres davantage tournées vers l’aventure : La Vie en Rouge pour Domas (2 tomes parus à La Boîte à bulles) et les très remarqués Chinh Tri (2 tomes parus au Seuil) et Diables Sucrés pour Mathieu Jiro (Gallimard – sélection Angoulême 2010).

Avec Mémoires de Viet Kieu T1,Quitter Saigon (publié puis réédité en version augmentée à La Boîte à bulles), il obtient son premier prix d’importance : le Prix du jury Œcuménique de la bande dessinée, à l’occasion du Festival d’Angoulême 2011.

Auteur de Bandes Dessinées, né en 1978 d’un père d’origine vietnamienne, diplômé de l’école des Beaux arts Angoulême, travaille depuis quelques années à partir de récits collectés dans la diaspora vietnamienne. Son premier ouvrage sur ce thème, Quitter Saigon (boite à Bulles) a été prime à Angoulême et à Clermont Ferrand. Une bourse Missions Stendhal de l’Institut Français, lui a permis de poursuivre son travail de recherche aux Etats Unis dans la diaspora vietnamienne deNew York, San Francisco et Charleston. Son nouvel ouvrage, Little Saigon, paru en juin 2012, est le résultat de cette quête graphique à partir de récits de vie, notamment féminins.

texte et photos: la boite à bulles

electricblogbaloup.over-blog.com