Philippe Rostan débute sa carrière comme assistant réalisateur auprès de metteurs en scène tels que Pierre Schoendoerffer (Diên Biên Phu, 1991), et Mathieu Kassovitz (Métisse, 1994). Il réalise un premier court métrage en 1993 (Les Nems moi non plus, avec Maxime Leroux et se lance dans le documentaire en 2002.

Il réalise plusieurs documentaires dont Le Petit Vietnam en 20071.

En 2009 Inconnu, présumé français raconte l’histoire des enfants nés d’une mère vietnamienne et d’un père inconnu présumé français pendant la guerre d’Indochine2. C’est le tout premier film qui traite de ce sujet, resté longtemps tabou dans la société française.

En 2010, Les Trois guerres de Madeleine Riffaud est un hommage émouvant à Madeleine Riffaud, résistante, poétesse, amie de Pablo Picasso, Paul Éluard, Ho Chi Minh et surtout correspondante de guerre, qui a couvert les guerres d’Indochine, d’Algérie, et du Vietnam3.

Il remporte l’Étoile de la Scam 2011 pour Les Trois guerres de Madeleine Riffaud et le 3e Prix de la diversité France Télévisions/CNC/ACSE pour la fiction L’un est l’autre.

En 2012, il remporte une deuxième Étoile de la Scam 2012 pour Le Marché de l’amour4 et le Grand Prix du Film Documentaire au Festival du Cinéma d’Alger pour Les Trois guerres de Madeleine Riffaud.